Drupalcon London 2011, retour sur l'événement.

Drupalcon London 2011, retour sur l'événement.

31 Aug 2011 |  Drupal

Ca y est l’événement Drupal européen de l’année est passé et il faudra maintenant attendre un an pour retrouver autant de Drupaleur réunis en un seul et même endroit en Europe. Cette conférence à Londres m’a permis de découvrir cette charmante capitale et au passage, on a eu le droit à une visite en règle. Nous avons eu le plaisir de goûter à la pluie londonienne, enfin à ce stade là, ce n’était plus de la pluie mais des trombes d’eau qui déferlaient du ciel… (je comprends pourquoi les parapluies ne sont pas chers dans les boutiques pour touristes :)

Alors cette conférence ?

Ce qu’il y a de bien pendant une Drupalcon c’est qu’il y en a pour tout le monde, les développeurs, les thémeurs, les sites builders et même pour les chefs de projet, ainsi que pour tous les niveaux. Avec plus de 25 sessions par jour, sans compter les BoFs, difficile de ne pas trouver son bonheur. Néanmoins j’ai trouvé que certaines sessions n’étaient pas assez avancées, enfin pas autant que je l’esperais. Mon impression est aussi celle de quelques autres développeurs qui comme moi, sont restés sur leur faim pour quelques unes d’entre elles. A côté de cela, les sessions «core» (qui parlent du corps de Drupal, souvent de Drupal8 et où l’on trouve toutes les rock-stars) étaient intéressantes.

Je ne sais pas si vous avez suivi la keynote d’ouverture, mais celle-ci ne m’a pas emballée. Le message que j’ai capté est que maintenant, Drupal est un produit qu’il faut vendre et qu’il va falloir faire du marketing pour le rendre encore plus populaire. C’est bien me direz-vous, que ce soit pour Drupal ou pour son écosystème, mais le problème est qu’actuellement, on (les entreprises qui font du Drupal) n’arrive déjà pas à répondre à la demande et que l’on (toujours les drupal factories) n’arrive pas à embaucher des personnes qualifiées alors pourquoi faire du marketing au risque de refuser des projets. Quelque chose m’échappe et ça me chagrine. Lors de cette keynote on a aussi eu le droit à plein de slides avec des chiffres comme s’il y avait quelque chose à justifier… D’ailleurs je n’ai pas compris la slide sur le fait qu’il a fallut 12 mois pour avoir 100.000 sites en Drupal 6 alors qu’il n’en a fallut que 6 pour atteindre le même chiffre sur Drupal 7. Sur quoi sont basés ces stats ? Le nombre de sites en ligne ? Le nombre de téléchargement sur drupal.org ? Bref, c’était pas la keynote la plus emballante de l’histoire.

Bon n’allez pas croire, après la lecture de ce précédent paragraphe que ça n’en valait pas le coup, c’était super chouette et il y avait quelques sessions qui valaient le déplacement:

N’ayant pu assister qu’à une seule session par créneau horaire (non je ne fais pas encore dans la projection astrale), il faut que je regarde les sessions que j’ai loupées. N’hésitez donc pas à compléter la liste ci-dessus.

Mention spéciale à l’équipe organisatrice qui, dès le lendemain des sessions, mettait en ligne les vidéos des conférences. Bravo pour l’efficacité! Mais comme tout Drupaleur qui va à une Drupalcon, on n’y va pas uniquement pour les sessions, on y va aussi pour rencontrer des personnes de qualité qui ont des étoiles qui brillent dans les yeux quand on discute de technos… Bref, ça a été l’occasion de faire de chouettes rencontres et de revoir des gens que l’on n’avait pas vu depuis un moment.

Nous étions quand plus de 1700 participants, dont 80 Français. Pas mal, non ? On s’aperçoit que l’on était bien à une conférence info lorsqu’on voit le stats de bande passante utilisée, de mails échangés et de messages twitter envoyés. Affolants ces geeks… Avec un si grand nombre de participants, je comprends qu’il était difficile de faire la Drupalcon dans Londres. Heureusement que les transports Londoniens sont très efficaces, cela nous a permis de pas mettre trop de temps pour rentrer de Croydon au centre de Londres. Par contre c’est dommage qu’il y ait eu autant de distance entre les sessions, les bofs et les conférences core, mais bon je pense qu’ils n’ont pas pu faire autrement avec autant de participants.

La Drupalcon est un excellent booster, je rentre chez moi avec un bon souvenir, plein de motivation et l’intention de tester de nouvelles choses ! Merci à Ideia de m’avoir donné la chance d’aller à cette Drupalcon et merci aux organisateurs pour avoir organisé cette conférence annuelle.

Et vous qui étiez là-bas ou à distance, qu’avez vous pensé de cette conférence ?

La prochaine c’est où et c’est pour quand ?

Pendant que j’y suis et pour une fois qu’il ne s’agit pas d’un post technique, j’en profite pour rappeler que la prochaine Drupalcon Européenne aura lieu à Munich du 20 au 23 août 2012 et promet aux vues des organisateurs d’être encore meilleure que celle-ci. Bon courage à l’équipe organisatrice!

Crédits Photos - macetaria, wwphotos, pixelmord, batigolix

Julien Dubreuil

Vous avez une idée, un projet web à réaliser ?

Ensemble, mettons en oeuvre sa réussite. Je vous accompagne dans vos projets, depuis l'élaboration du cahier des charges jusqu'à la mise en production. Pour plus d'information n'hésitez pas à me contacter.

Contactez-moi